Ouverte le 10 septembre 1921 par le Japonais Yuko Maki et les trois Guide Samuel Brawand, Fritz Steuri, Fritz Amatter, c’est l’une des courses les plus aériennes des alpes.

Concernant la difficulté, les passages rocheux n’excèdent pas le IV et environ 200m de cordes fixes sont installés vers le haut de la voie.

Malgré cela cette course reste de grande envergure et ne peut s’envisager que par bonnes conditions et par temps très stable.

Jour 1 :

Rendez vous à Chamonix, vérification du matériel et prêt si nécessaire.

C’est parti pour trois heures environ de voiture à travers la Suisse pour rejoindre Grindelwald, petit village au pied de la mythique face Nord de l’Eiger.

A la gare de la Kleine Scheidegg, nous prendrons le train de la Jungfrau qui traverse en tunnel l’Eiger et le Mönch pour s’arrêter au Jungfraujoch, un col entre le Mönch et la Jungfrau.

Nous descendrons au milieu du parcours à la station Eismeer 3160m, de la par un escalier nous rejoindrons le Fieschergletscher, puis par une traversée rocheuse et une courte escalade nous rejoindrons la cabane Mittellegi 3355m, véritable nid d’aigle perché sur l’arête.

Dénivelé positif : 195m

2/3 heures de marche

Jour 2 :

Dés la sortie du refuge nous nous encordons puis en restant au maximum sur l’arête nous gravissons tous les gendarmes, un court rappel après le grand gendarme 3692m nous permettra de rejoindre les cordes fixes versant Nord puis par deux court ressauts rocheux nous atteindrons l’arête sommitale.

La descente se fera par l’arête sud ouest en désescalade facile, un ou deux courts rappels puis une petite remontée rocheuse pour atteindre le point le plus haut entre les deux Eigerjoch 3770m, puis le sommet sud 3759m et enfin par le glacier nous gagnerons la cabane du Monchsjoch 3657m, puis la gare supérieur du train. Retour sur Chamonix le soir même.

Dénivelé positif : 645m

Dénivelé négatif : 450m

8/12 heures de marche


Dates : Juillet à Septembre suivant les conditions de la montagne.

Le prix comprend : L’encadrement par un guide de haute montagne, le matériel collectif, le prêt de matériel technique (casque, crampons, baudriers)

Le prix ne comprend pas : l’hébergement en demi-pension, les casse-croûtes de midi, les vivres de course, le train ainsi que le transport.


Je vous recommande de prendre une assurance spécifique à la montagne, je peux vous proposer une assurance à la journée par l’intermédiaire de Diot Montagne (3€/jour).

Il est recommandé d’avoir l’expérience de la haute montagne.

En raison de conditions particulières de la montagne et de la météo le programme peut être modifié pour votre sécurité.